RADIO(S)

Alerte info
cap fm : Bienvenue sur le nouveau site de votre radio CAP FM


Les parties civiles sont sorties très déçues du dernier jour du procès France Télécom, jeudi 11 juillet. "Pas un regret, pas une excuse de la part de Didier Lombard, l'ex-PDG de France Télécom", explique la journaliste Nathalie Perez, en direct de Palais de justice de Paris dans le 19/20 de France 3. L'ex-dirigeant ne s'est pas levé de son siège lorsque la présidente lui a donné une dernière fois la parole.

La relaxe demandée

"Pas un mot pour les proches des victimes qui attendaient depuis deux mois et demi qu'il reconnaisse, ne serait-ce que partiellement, sa responsabilité dans ces drames", continue Nathaie Perez. "Un peu plus tôt, c'est son avocat, Me Jean Veil qui a affirmé que 'parler de harcèlement moral était totalement hors sujet'", précise la journaliste de France Télévisions. Selon lui, les dirigeants avaient agi pour le bien des salariés, qu'ils avaient sauvés de la faillite France Télécom, grâce à ces licenciements massifs. Il a demandé la relaxe pour son client. Le jugement est attendu le 20 décembre prochain.

Source de l'article : https://www.francetvinfo.fr/economie/telecom/suicides-a-france-telecom/france-telecom-dernier-jour-du-proces_3531907.html#xtor=RSS-3-[societe/justice]
Partager